Revenir au blog

Certification Haute Valeur Environnementale, la promesse d'une agriculture vertueuse

Écrit le . Posté dans Labels et certifications.
Certification Haute Valeur Environnementale, la promesse d'une agriculture vertueuse

La promesse de la Haute Valeur Environnementales, c'est une agriculture : 

  • Qui intègre et développe la biodiversité dans la conduite de l'exploitation, 
  • Qui limite au maximum les intrants (phyto, engrais, énergie, aliments extérieurs, etc.). Pour une agriculture à la fois autonome et peu dégradante pour les sols, l'eau, l'air. 

Cette dernière garantie que les pratiques agricoles utilisées sur l'ensemble d'une exploitation préservent l'écosystème naturel et réduisent au minimum la pression sur l'environnement (sol, eau, biodiversité...). Il s'agit d'une mention valorisante, prévue par le Code rural et de la pêche maritime, au même titre que 'produit de montagne" ou encore "produit à la ferme". 

Il s'agit d'une démarche volontaire qui est mise en oeuvre par les agriculteurs pour valoriser leurs bonnes pratiques. 

Un peu d'histoire

En 2007, le Grenelle de l'Environnement lançait la réflexion pour un dispositif ambitieux permettant à l'agriculture de se doter d'un système public de valorisation et reconnaissance environnementale : "La Certification Environnementale des Exploitations Agricoles". 

Depuis son lancement en 2011, le nombre d'exploitations bénéficiant de la mention "Haute Valeur Environnementale" augmente de manière exponentielle.

Le logo HVE illustre la mention valorisante et peut-être apposé sur les produits bruts et transformés. Ces produits doivent contenuir au moins 95% de matières premières agricoles issues d'exploitations de Haute Valeur Environnementale. 

L'agro-écologie, le socle de la HVE

Les exploitations de Haute Valeur Environnementale s'appuient sur les principes de l'agro-écologie : 

  • Elles conçoivent des systèmes de production qui s'appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes (Fertilité des sols, faune, protectrice des cultures, couverts végétaux favorisant la vie des sols, prairie permanentes, etc.). 
  • Elles assurent une protection agricole tout en visant à diminuer les pressions sur l'environnement (réduction des émissions de gaz à effet de serre, limitation du recours aux intrants, préservation de la ressource en eau).
  • Elles utilisent les éléments naturels comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement (couverts végétaux "engrais verts", agroforesterie). 
  • Elles favorisent la diversité dans les systèmes de production et restaurent une mosaïque paysagère diversifiées (diversification des cultures, rotations, implantation d'infrastructure agro-écologique...). 

Trois niveaux graduels

Le niveau 1 correspond à la maîtrise de la réglementation environnementale et à la réalisation par l'agriculteur d'une évaluation de son exploitation au regard des cahiers des charges du niveau 2 ou du niveau 3. 

Le niveau 2 certifie le respect par l'agriculteur d'un cahier des charges comportant des obligations de moyens permettant de raisonner les apports d'intrants et de limiter les fuites dans le milieu. C'est dans ce cadre que les démarches environnementales peuvent être reconnues si le niveau des exigences de leur système de contrôle sont jugés équivalents au dispositif de certification environnementale. 

Le niveau 3 s'appuie sur des obligations de résultats mesurées par des indicateurs de performances environnementales. Il est validé par des audits qui peuvent être gérés sur un plan collectif à l'échelle d'un territoire. 

 

Comment est attribuée cette mention ? 

La mention Haute Valeur Environnementale s'appuie sur des indicateurs mesurant la performances environnementale des exploitations. Elle est fondée sur quatre thématiques : 

  1. La préservation de la biodiversité (insectes, arbres, haies, bandes enherbées, fleurs...) ;
  2. La stratégie phytosanitaire ; 
  3. La gestion de la fertilisation ;
  4. La gestion de l'irrigation. 

Il s'agit d'une démarche volontaire qui est mise en oeuvre par les agriculteurs pour valoriser leurs bonnes pratiques. Elle peut se faire de manière individuelle ou dans un cadre collectif. La HVE correspond au niveau le plus élevé du dispositif de certification environnementale des exploitations agricoles. 

Le dispositif est 100% public, le cahier des charges (plans de contrôle) et la liste des organismes certificateurs sont en accès libre sur le site du Ministère. 

Des contrôles réguliers

La Haute Valeur Environnementale est soumise à une réglementation nationale. Pour conserver cette mention, les exploitants agricoles sont auditées au moins une fois tous les dix-huit mois par un organisme certificateur agréé par le ministère chargé de l'agriculture. Cet audit permet de s'assurer du respect des seuils des indicateurs de performance environnementale tout au long de la durée de validité du certificat. 

 

Sources :